Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Non ce n’est pas un remake de film, mais il est vrai que depuis quelques jours, c’est l’eau qui dirige nos pas à travers le Laos...

Histoires d’eau…

Apres avoir visité Luang Prabang (musée, temple, maison des communautés du Laos…), nous avons mis le cap vers la frontière du Vietnam et la « plaine des jarres ». Spectacle étonnant que cet endroit, qui en fait est un plateau, qui regroupe à la fois des vestiges des guerres d'Indichine et du Vietnam (crateres, obus, restes de chars, d'avions, ....) et de curieux sites regroupant des jarres de pierre vieilles de plus de 2000 ans, énormes dont personne ne connait l’origine ni l’utilité.

La pluie nous a accompagnés pendant toute l’étape, rendant le terrain un peu bourbeux. Cependant, pas question de s’éloigner des pistes balisées, trop de mines et obus encore enterrés.

Histoires d’eau…
Histoires d’eau…
Histoires d’eau…
Histoires d’eau…
Histoires d’eau…
Histoires d’eau…
Histoires d’eau…
Histoires d’eau…
Histoires d’eau…
Histoires d’eau…
Histoires d’eau…
Histoires d’eau…
Histoires d’eau…
Histoires d’eau…
Histoires d’eau…
Histoires d’eau…
Histoires d’eau…

Nous avons ensuite pris le chemin de Vang Vieng. Spectacle magnifique tout au long de la route. Un défilé de dômes calcaires couverts de forêt tropicale. A l’arrivée un gite génial, au-dessus de la rivière avec balcon donnant sur les massifs karstiques. Extra!

Histoires d’eau…Histoires d’eau…
Histoires d’eau…
Histoires d’eau…Histoires d’eau…Histoires d’eau…

Malheureusement, après une nuit de fortes pluies, Nous avons dû nous résoudre à écourter notre séjour dans les environs sous peine de devoir rapidement transformer la Ford en arche. Donc, direction plein sud.

C’est à Vientiane, la capitale que nous avons posé nos sacs, la route du sud étant barrée par les eaux tumultueuses du Mékong (pour ceux qui nous ont suivi et j’ai les noms…nous étions exactement de l’autre côté, en Thaïlande, il y a peu de temps). Nous avons profité de cette pause citadine pour nous promener dans les rues, à travers le marché qui n’a plus rien d’artisanal et admirer les reliques un peu passées de la présence française dans la région.

Histoires d’eau…
Histoires d’eau…Histoires d’eau…Histoires d’eau…
Histoires d’eau…Histoires d’eau…Histoires d’eau…

Depuis Vientiane, nous avons décidé de suivre le Mékong pour descendre vers Paksé. Splendides massifs montagneux ornés de cascades de toutes tailles, séparés par de vastes rizières. Encore une fois, l’eau (le reliquat d’un typhon centre actuellement au sud du Japon) nous a stoppés dans notre progression. Grottes inaccessibles, routes barrées.

La situation ne semble pourtant pas gêner les villageois (Chez nous, nous aurions déclenché un plan ORSEC pour moi que ça hihihi !). Habitués à cette période de mousson, ils en profitent pour pécher au bord des routes, nettoyer mobylettes, enfants, bestiaux, et se réunir sur le pas de leur maisonnette sur pilotis.

Histoires d’eau…Histoires d’eau…Histoires d’eau…
Histoires d’eau…Histoires d’eau…Histoires d’eau…
Histoires d’eau…Histoires d’eau…Histoires d’eau…

Ce soir après une escale à Tha Khaek nous dormons à Savannakhet. Demain nous allons poursuivre notre chemin vers Paksé, si l’eau ne nous fait pas de nouvelles histoires… A suivre….

Tag(s) : #Road Trip Laos

Partager cet article

Repost 0